Publié par : Camille | 25 janvier 2010

What it’s like to live in the USA

Hier soir, mon papa m’a dit que je parlais beaucoup de moi ici mais pas beaucoup du pays dans lequel je suis. Oui parce que mine de rien c’est aussi une expérience culturelle ce que je vis ici, c’est pas juste m’occuper d’enfants et faire des gâteaux ratés (enfin 1, ne commençons pas à généraliser !). Peut-être est-ce parce que je ne réalise pas vraiment. Ou parce que j’aurais trop de choses à dire. Ou au contraire que je n’ai pas encore vu assez de choses pour en parler. Je ne sais pas. Mais un article comme celui-ci allait arriver tôt ou tard de toute façon. Et même si je ne suis là que depuis 1 mois j’ai déjà des choses à dire, et ce sera aussi intéressant pour moi de voir dans quelques mois si ce qui me parait bizarre maintenant sera devenu « normal » !

Commençons donc par le commencement : les américains. Les américains parlent vite. Les américains sudistes n’articulent pas. Les américains aiment la France et savent dire « Bonjour » et « Ça va ? » (et ils en sont fiers). Les américains ne râlent pas en voiture et klaxonnent très peu. Les américains disent « Good job » à leurs enfants quand ils descendent un toboggan. Les américaines viennent au parc avec leurs enfants avec des lunettes de soleil et un Starbucks à la main. Les américains sont très expressifs. Les américains sont polis. La liste est non-exhaustive, mais arrêtons-nous un instant sur la politesse parce que c’est quelque chose dont je me suis souvent plainte lors de mon année passée dans les transports en communs français où tout le monde se bouscule et personne ne se regarde. Du coup, c’est un peu une des choses qui me frappent le plus comme différence avec la France – ou avec la région parisienne en tout cas. Ici, quand on rentre dans une boutique ou un restaurant, vous entendrez toujours un sympathique « Hi! How are you doing? » (Bonjour! Comment allez-vous?), et quand vous répondez « Fine and you? » (Bien et vous?) ils disent « Good thank you » (ai-je vraiment besoin de traduire ? :P) avec un grand sourire. Ici, quand vous croisez quelqu’un dans une allée de magasin et que vous êtes face à face sur le point de vous rentrer dedans, on vous dit « Sorry! », et quand vous laissez passer la personne, elle vous dit « Thank you ». Oui, tout ça a l’air banal. Oui, il y a des gens polis en France aussi. Sauf qu’en France ils se font rare et on est surpris quand on en rencontre, alors qu’ici c’est le contraire, c’est les « impolis » qui sont rare. Et pour moi la polie-girl qui est capable de dire pardon à quelqu’un qui l’a bousculée ben ça fait vraiment du bien d’être entourée de gens polis !!! Je pense aussi que l’absence de tutoiement et vouvoiement aident énormément à la communication. Pas de barrières, pas d’hésitation, personne à vexer ou flatter, tout le monde est un « you » et basta.

Maintenant, passons au pays. Aux Etats-Unis, les routes sont énormes… car les voitures sont immenses. Aux Etats-Unis, ils n’enterrent pas les fils électriques. Aux Etats-Unis, la TVA n’est pas incluse dans le prix affiché sur l’article. Aux Etats-Unis, tout est grand et gros. Je ne pourrais pas en dire autant des gens par contre, parce que croyez-le ou non pour le moment je n’ai pas rencontré beaucoup de gens exagérément obèses. Aux Etats-Unis, il y a CVS Pharmacy, la pharmacie où on peut aussi acheter des moules à brownies, des dessous de plat, du maquillage, des chocolats, une chaise pliante, le DVD du dernier Disney, un pèse-personne, une peluche… et à peu près tout ce qu’on peut avoir besoin (ou pas). Aux Etats-Unis, il y a aussi Kroger, la Pharmacy & Food. Aux Etats-Unis, il y a surtout Target, sorte de Monoprix grand comme un étage d’Ikea où on trouve VRAIMENT tout. Aux Etats-Unis, l’ice tea c’est du thé glacé. Du vrai je veux dire. Aux Etats-Unis, dans les restaurants on vous remplis votre verre quand il est à moitié vide. Aux Etats-Unis, quand on vous dit que quelque chose est « pas loin » il faut toujours se méfier, parce que ça peut très bien être à 30 minutes en voiture. Aux Etats-Unis, enfin à Nashville en tout cas, il n’y a pas de barrières ou de clôtures devant les maisons. Aux Etats-Unis, il y a des publicités sur comment payer ses taxes sans se prendre la tête sur les chaînes enfants. Aux Etats-Unis, les pubs pour les médicaments sont constituées à moitié avec les effets secondaires qui donnent pas du tout envie de prendre le médicament en question, tout cela avec des images de gens se baladant dans la forêt, jouant avec leurs enfants ou avec leur chien… Et speaking of which, il y a surtout Cymbalta, le médicament contre la dépression qui donne plus envie de continuer à déprimer que de risque de mourir d’une crise cardiaque si on a des problèmes de cœurs insoupçonnés.

La nourriture est également quelque chose qui fait parti intégrante de l’image de ce pays. La junk food essentiellement. Il est vrai qu’ici les restaurants rapides sont par dizaines à tous les coins de rues, et que tout le monde y trouve son compte car les possibilités sont infinies. Oui car ici dans la plupart des restaurants rapides de sandwichs ou bagels c’est la méthode Subway : on choisis le pain, on choisit ce qu’on met dedans, et ils le font devant nous. Mais en dehors de ça, la grosse différence avec la France c’est que les américains mélangent tout. Sucré, salé, pour le petit-déjeuner, le déjeuner, le diner… peu importe ! Dans ma host family par exemple, les enfants mangent des oeufs accompagnés parfois de bacon et de saucisses le matin, de la compote de pomme (apple sauce) avec la viande et les « Mac & Cheese » (macaronis et fromage, le plat favori des enfants américains) pour le diner, un peanut-butter & jam sandwich (beurre de cacahouète et confiture) pour le déjeuner, un burritos avec du riz pour le goûter… quant à mes hosts, un bagel au saumon et à la crême qui pour moi me sert de déjeuner, ils le mangent sans problème au petit-déjeuner ! Bref, je trouve tout ça encore très bizarre, bien que je n’ai jamais été un exemple d’habitudes alimentaires. Mais mine de rien je suis en train de prendre le pli, rien qu’hier matin j’ai mangé pour le petit-déjeuner une pomme, une tartine de nutella, et… des saucisses. Oh et je bois du lait à tout moment de la journée aussi, mais ça c’est pas nouveau.

Voilà voilà, avec tout ça mon papa il va être content ! 😛

Publicités

Responses

  1. ben oui il est content papa

  2. Bagel, cream cheese and salmon rien de tel pour le ptit déj’ 😀 !!!

    • haha ça y est t’es américaine toi déjà ! moi je réserve encore ça pour le déjeuner pour le moment, du poisson le matin j’suis pas encore prête psychologiquement !! 😛

  3. Et ben bravo, voilà les beaux débuts d’une « travel whriter » en herbe…..
    à poursuivre donc !

  4. il faut lire « writer » of course !

  5. donc, c’était bien « writer »…

  6. […] fait une liste informelle de ce que j’ai pu observer et remarquer dans ce pays (à lire ICI). A l’approche du début de mon 11ème mois (argh, j’aurais du dire de la fin de mon […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :