Publié par : Camille | 17 octobre 2010

What it’s like to live in the USA – Part II

Environ 1 mois après mon arrivée ici, j’ai fait une liste informelle de ce que j’ai pu observer et remarquer dans ce pays (à lire ICI). A l’approche du début de mon 11ème mois (argh, j’aurais du dire de la fin de mon 10ème mois, ça fait moins peur), il est temps de faire un nouveau petit bilan de tout ça. Mais tout d’abord, j’aimerais préciser (et je le redis plusieurs fois dans l’article) que ce n’est que ce que j’ai constaté. Je ne dis pas que c’est partout comme ça et que tous les américains sont pareil !

Comme la dernière fois, commençons par les américains. Les américains, ils sont « friendly« . Pas tous certes, car il y a toujours des exceptions, mais une grande partie. Ils entament facilement la conversation, et ce dans n’importe quel endroit ou situation. Combien de fois j’ai pu avoir des échanges avec des inconnus au parc, au resto, dans une boutique, dans la rue, dans le bus… Il suffit de pas grand chose pour que ça démarre, même si ça ne dure jamais très longtemps. Mais ça fait du bien des fois d’échanger avec des inconnus. En France, j’ai souvent échangé des regards, amusés, agacés, étonnés… mais ici, les gens s’expriment, les gens extériorisent, les gens n’ont pas peur du contact (verbal) avec les autres. Un jour dans le bus trois personnes un peu bizarres sont montées. L’arrêt d’après, une jeune fille encore habillée avec son uniforme McDonald’s est montée, et un des mecs lui a lancé un « Il est où mon hamburger ? ». En France, la réaction typique est 1) le regard de dédain 2) l’ignorance 3) l’insistance du mec 4) la fille se met le plus loin possible dans le bus. C’est ce que je m’attendais à voir. Mais au lieu de cela la fille a rigolé, lui a répondu, s’est assise presque en face de lui, et lui souriait. J’ai trouvé que c’était un exemple très démonstratif de ce que sont les américains. Ils savent faire attention à eux, mais ils ne sont pas sur la défensive. Et en 10 mois, j’ai fait mon maximum pour apprendre à faire pareil. D’où le choc culturel que je risque de subir en rentrant en France…

Toujours dans l’esprit « friendly », ils aident très spontanément aussi. Si ils voient quelqu’un chercher, hésiter, faire quelque chose de travers, ils n’hésitent pas à venir mettre leur grain de sel pour aider. C’est peut-être la grande place de la religion qui en fait des « bon samaritain », je ne sais pas. Mais je sais que pareil j’essaye d’adopter cette habitude, si bien qu’un jour à Target quand j’ai vu quelqu’un regarder l’appareil photo que je venais d’acheter je me suis approchée et lui ait dit que je l’avais, qu’il était top, mais beaucoup moins cher sur amazon.com 😀 Je ne sais pas ce qu’il a fait de ce conseil, mais j’étais fière de moi car aborder des inconnus ça a jamais été trop mon fort ! Et c’était pas pour draguer hein :p

Les américains, ils sont également aseptisés. Je dis pas que c’est bien ou pas bien, mais ce qu’on a vécu quand le virus H1N1 est arrivé c’était déjà en place chez eux. Les sanitizer ils étaient déjà partout. Dans les toilettes des restaurants une pancarte indique aux employés qu’il est obligatoire de se laver les mains avant de retourner travailler (ça c’est certain que c’est mieux quand même). Ils se lavent les mains dès qu’ils ont touché quelque chose avec le petit doigt. Ils évitent de boire l’eau des « robinets » publics (water fountains). Ils peuvent se doucher 3 fois par jour. Ils serrent rarement la main, ne font pas la bise, mais font des hugs pour dire bonjour (c’est culturel, mais ça reste quand même également un moyen de ne pas échanger de microbes mine de rien). Ils toussent et éternuent dans leur coude, ce que je fais aussi maintenant. Pas étonnant qu’on est la réputation d’être sales, vu comment eux ils sont ultra propres !

Les américains sont aussi très extravertis. Ça va de paire avec le côté friendly ça aussi, mais pas seulement. Ils n’hésitent pas à aider et à parler, à exprimer leur joie… mais ils n’hésitent pas non plus à critiquer et râler quand c’est nécessaire. Mais les américains sont respectueux aussi. En voiture même si moi je ne conduis pas je sais qu’ils respectent les autres et le code de la route en général -exception faite des feux oranges et des limitations de vitesse. Mais ils ne sont pas respectueux qu’en voiture. Ils sont aussi respectueux des autres, de la propreté (les poubelles ils savent ce que c’est et ils s’en servent), et des règles. Et on peut dire qu’il y en a des règles ! Mais si ça peut permettre l’ordre, moi je suis pas contre. Sauf qu’en France, la plupart de ces règles ne fonctionneraient pas. Bien sûr je parle en général, car comme partout il y a toujours des gens qui ne respectent rien. Mais j’ai quand même l’impression qu’ils sont une minorité par rapport à la France.

Après ses habitants, passons au pays. Aux Etats-Unis, demander un doggy bag à la fin du repas au restaurant est normal. Aux Etats-Unis, les serveurs nous demandent si on veut l’addition séparée ou ensemble quand on est plus d’un. Aux Etats-Unis, on risque pas d’oublier où on est car le drapeau du pays est partout. Aux Etats-Unis, les plus de 70 ans travaillent… et ont du travail dans des endroits où on en voit peu en France. Aux Etats-Unis, personne ne prend le train, et ça se comprend quand on voit la qualité et le prix. Aux Etats-Unis, c’est pas les trains qui sont toujours en retard, c’est les avions. Aux Etats-Unis, les magasins font des soldes quand ils veulent. Aux Etats-Unis, y’a des campagnes publicitaires pour des candidats aux congrès à la télé, qui se finissent par « I’m [nom du candidat] and I approve this message. » Aux Etats-Unis, il y a aussi des pubs pour des avocats locaux qui promettent de régler tous vos soucis légaux. Car aux Etats-Unis, ce n’est pas une légende, on fait des procès pour un rien. Aux Etats-Unis, quand des médicaments ou produits sont rappelés, il y a des messages à la télévision (et j’en ai déjà vu pas mal de fois…). Aux Etats-Unis, dans certains restaurants on a des bipeurs pour quand notre commande est prête, ou qu’une table est disponible pour nous. Aux Etats-Unis, les stars sont sur Twitter. Aux Etats-Unis, il y a des magazines de coiffures. Beaucoup de magazines de coiffures. Aux Etats-Unis, il y a des 100aine d’émissions de télé réalités… mais croyez-moi, en France on en prend vraiment pas le meilleur parce que y’en a qui sont top ici. Aux Etats-Unis, dans la plupart des fast-foods on se sert nous-même de boisson avec des fontaines à soda divers, ice tea… et on peut se resservir tant qu’on veux (ahh la magie du refill). Aux Etats-Unis, les gens ont plus de glaçons que de boisson dans leur verre. Aux Etats-Unis, y’a tellement de glaçons dans les boissons qu’elles peuvent rester 3h au soleil et être toujours fraîches. Aux Etats-Unis, on peut choisir quel type de fromage on veut dans notre burger ou sandwich. Aux Etats-Unis, y’a des gens qui mettent nos courses dans des sacs au bout de la caisse (ou le caissier lui-même). D’ailleurs, aux Etats-Unis, y’a beaucoup plus d’hommes aux caisses qu’en France j’ai l’impression. Aux Etats-Unis, les gens mettent des panneaux « votez pour machin » dans leur jardin, ansi que des stickers sur leur voiture. Aux Etats-Unis, les enfants apprennent vraiment en s’amusant, et les programmes d’école sont ludiques et intéressants. Aux Etats-Unis, AT&T dit avoir la plus vaste couverture, mais Verizon dit que non, c’est eux en fait. Aux Etats-Unis, on te regarde pas bizarrement si t’es habillé bizarrement, et des gens habillés bizarrement y’en a pas mal ! Aux Etats-Unis, les gens te disent pardon parce qu’ils ont FAILLIS te rentrer dedans. Aux Etats-Unis, on ne dépasse JAMAIS un bus scolaire arrêté car c’est formellement interdit. Aux Etats-Unis, il est interdit de se garer à contre-sens dans une rue. Aux Etats-Unis, il faut donner un pourboire de 15% du prix de l’addition. Aux Etats-Unis, il y a des pubs pour des produits avec des numéros à appeler pour les commander, et même que si on appelle maintenant on l’a à 50% moins cher, et on en a même 2 de plus en cadeau ! Aux Etats-Unis, il y a beaucoup de feux rouges, beaucoup de stops, mais très très très très peu de ronds-points. Aux Etats-Unis, la grande majorité des voitures ont un « cup holder » au milieu (pour les cafés Starbucks… entre autre !). Aux Etats-Unis, il y a deux extrêmes : ceux qui font du sport à fond (club de gym, jogging tous les matins…), et ceux qui bougent jamais de leur canapé. Aux Etats-Unis, c’est comme dans les séries, le sport est omniprésent et très important pour les enfants. En primaire cours de sport tous les jours, beaucoup d’enfants pratiquent un sport en dehors que ce soit après l’école (en afterschool ou en tant qu’activité extra-scolaire) ou en camp pendant les vacances, et au lycée il est très important pour les garçons d’être bons en sport car ça a une grande place sur l’appréciation générale pour entrer en université. Aux Etats-Unis, la plupart des gens ne cuisinent pas. Ils vont au resto, et ce qu’ils ont dans leur frigo c’est le doggy bag de la veille, les hot dogs pour les enfants, et du peanut butter. Ce n’est pas le cas de ma famille d’accueil heureusement, qui cuisine tous les soirs. Aux Etats-Unis, on peut prendre des cours de conduite à 15/16 ans au lycée. Aux Etats-Unis, il ne faut même pas pensé pouvoir survivre sans voiture, où que l’on soit (mis à part les grandes villes avec un bon réseau de transports en commum), car on ne peut pratiquement rien faire à pied et même les grandes villes sont très dispersées. Aux Etats-Unis, les plaques d’immatriculations ne sont pas obligatoires à l’avant de la voiture. Aux Etats-Unis, le fer à repasser ne sert que pour les chemises, tout le reste c’est plié à la sortie du sèche-linge et hop, direct rangé dans le placard (mais ça ne parait pas froissé une fois porté). Aux Etats-Unis, les stars de télé viennent faire leur promo dans les talk-show des chaînes concurrentes. D’ailleurs le plus souvent leurs interventions sont moitié promo moitié vie privée/anedcote marrante. Les stars sont très expressives et théâtrales dans les talks shows, c’est souvent très drôle et agréable à regarder ! Aux Etats-Unis, la télévision lance les acteurs au cinéma (contrairement à la France pour qui la télé ferme souvent les portes du cinéma aux acteurs). Aux Etats-Unis, il y a des trailers de films qui passent au milieu des pubs à la télé. Aux Etats-Unis, il y a du wifi gratuit dans la majorité des fast-food/restaurants/cafés. Aux Etats-Unis, il y a le frozen yoghurt. Aux Etats-Unis, les gens mettent du parmesan sur leur pizza fromage. Aux Etats-Unis, on peut avoir un hamburger ou un sandwich pratiquement dans tous les restaurants, même les plus « chics ». Aux Etats-Unis, les enfants sont constamment stimulés intellectuellement. Ils ont des flash cards pour apprendre les lettres, les mots, les couleurs, les chiffres, les maths… Beaucoup de shows pour les petits demandent une active participation : l’enfant doit compter avec eux, répondre à leurs petites énigmes et questions… il est en constante stimulation intellectuelle. Aux Etats-Unis, ils ont des ustensiles pour tout. Aux Etats-Unis, les gens se soucient plus de manger des protéines que d’avoir du cholestérol. Aux Etats-Unis, je l’ai déjà dit mais les pubs pour les médicaments elles donnent grave envie de rester comme on est plutôt que de risquer tous les effets secondaires énoncés. Aux Etats-Unis, un nombre incroyable de médicaments sont en vente libre dans les « supermarchés ». Aux Etats-Unis, les pharmacies comme en France n’existent pas, quand on va s’acheter du sirop on peut aussi en profiter pour acheter du lait, un magazine, une couverture avec des trous pour les bras, une brosse à cheveux et un stylo (et on repars avec 50$ de dépenses au lieu des 8$ du sirop). Aux Etats-Unis, il faut tirer sur un cordon pour demander l’arrêt dans les bus. Aux Etats-Unis, il faut avoir le compte juste pour le ticket de bus acheté au conducteur, sinon on a un ticket qui sort avec la valeur en trop mais pas de monnaie (c’est comme ça que je me suis retrouvée avec un ticket d’une valeur de 0.05$ en mettant 5c de trop par mégarde xD). Aux Etats-Unis, les gens adorent la compétition. Aux Etats-Unis, ils ont la clim. Aux Etats-Unis, ils la mettent parfois un peu fort, la clim. Aux Etats-Unis, les plaques d’immatriculations ont l’Etat écrit dessus, et des illustrations en fond qui sont propres à l’Etat en question. Aux Etats-Unis, ils aiment la France, mais les français ont une mauvaise réputation. Aux Etats-Unis, pratiquement tout est traduit en français sur les produits (jouets, nourriture, produits de beauté…). Aux Etats-Unis, il y a une multitude de types d’Oreos différents, et on en trouve PARTOUT. Aux Etats-Unis, les Danoninos sont pas bons. Aux Etats-Unis, les oeufs sont blancs. Aux Etats-Unis, ils mangent des bagels. Aux Etats-Unis, il y a Elmo. Aux Etats-Unis, les feux rouges sont après l’intersection, au dessus de la route. Aux Etats-Unis, les panneaux des rues sont orientés dans le sens de la rue. Aux Etats-Unis, les enfants vendent de la limonade maison au parc ou devant leur maison. Aux Etats-Unis, il n’y a pas de brocantes, mais des yard sales, qui consistent à vendre tous les trucs dont on a plus besoin devant sa maison. Aux Etats-Unis, ce n’est pas un mythe, ils ont du beurre en spray. Aux Etats-Unis, il y a autant d’écureuils qu’il y a de pigeons à Paris. Aux Etats-Unis, il y a des églises. Beaucoup d’églises. Beauuuuuucoup beaucoup d’églises. Aux Etats-Unis, la créativité est très importe, tout comme les arts. Les enfants à l’école font beaucoup de projets artistiques même après la maternelle et leurs talents artistiques sont mis en valeur ; les artistes n’ont en général pas appris qu’un seul art (les acteurs apprennent à danser, chanter, jouer d’un instrument… les chanteurs apprennent à jouer la comédie, à danser, et à jouer d’un instrument également…), les prétendantes à Miss America doivent savoir danser, chanter ou jouer, et pas n’importe comment parce que celles qui arrivent au top 10 doivent faire démonstration de leur talent ; les émissions de télés réalités sur la création de vêtements, de gâteaux, de cupcakes, de compositions florales etc. sont très nombreuses… il y a sûrement de meilleurs exemples, mais en tout cas c’est certain qu’ils sont très portés sur tout ce qui est artistique. D’où leur amour pour la France j’imagine.

Je pense avoir fait le tour, la liste est déjà longue là. Elle est évidemment beaucoup plus complète qu’il y a 9 mois, puisque j’ai eu le temps de voir beaucoup plus de choses. Certains éléments de cette liste me sont tellement familiers que j’y prête presque plus attention, certains me font toujours rire, certains me désespèrent… Mais en tout cas, cette liste n’est en aucun cas ni un pamphlet pro-USA pour dire que tout est bien tout est mieux, ni une critique anti-USA pour dire que tout est différent tout est nul ! Chaque pays à ses caractéristiques, ses qualités, ses défauts… et je n’ai fait qu’énumérer les quelques petites chose que j’ai pu remarquer ici en tant qu’expatriée 🙂

Mine de rien, même si c’est assez « proche » de la France car c’est un pays développé bla bla bla, c’est quand même des mentalités très différentes, et des modes de vies différents également. Ni mieux, ni pire, juste différent. Mais de vivre ici ne m’a pas seulement permis d’observer tout ça. Cela m’a aussi permis d’observer la France de loin. Pas vraiment à travers les journaux, je ne les lit pas, ne regarde pas les infos à la télé, et ils en parlent très peu de toute façon. Mais principalement à travers Facebook. Les statuts, les articles et les vidéos partagés m’ont donné un petit aperçu de ce qui se passait en mon absence, et à chaque fois ça me faisait un petit peu mal à voir. René la Taupe, Secret Story, je ne sais plus quel association de mots insultants qui renvoyaient sur le site du président sur Google, les grèves, la grosse grève qui se passe en ce moment, les réformes qui ne passent jamais et ne font que créer un immense bazar pendant qu’aux Etats-Unis ils ont passer une réforme sur la sécurité sociale qui certes n’a pas eu que des partisans mais qui n’a pas causé d’émeutes dans tout le pays en tout cas, alors que c’était une réforme extrêmement importante, qui selon certains n’est pas à la hauteur des attentes. On se plaint de notre réputation de râleurs, mais on la mérite franchement. Ici les les journalistes sont professionnels, les débats sur les radios sont civilisés, et ne portent pas sur les nouvelles crocks de la ministre untel ou sur un sms intime reçu par le président. En France je trouve qu’on parle trop sur des sujets « polémiques » qui n’en sont pas. Mais à côté de ça, on peut aussi reprocher aux Etats-Unis d’avoir mis bien trop de temps à régler leur fuite de pétrole, et bien d’autres choses encore. Encore une fois, il y a des qualités et des défauts des deux côtés !

Mais ce que j’aime, moi, ici, c’est que cette année je l’ai vécu dans un pays qui n’était pas le mien, et par conséquent où je n’avais pas à me soucier de la politique et de toutes ces choses-là. Ça fait un bien incroyable d’être libérée de ce poids. Le taux de chômage, les nouvelles réformes, les élections de je sais pas quoi, les grèves, les polémiques, les gueguerres entre partis qui pensent aux prochaines élections plutôt qu’à ce qu’il se passe au moment présent…. vous pouvez pas savoir comme ça fait du bien de prendre une pause de tout ça pendant un temps. Surtout pour moi -honte à mon passé de bachelière économiste- pour qui ce n’est pas une grande priorité. Et puis le fait de gagner de l’argent sans avoir de dépenses, de vivre dans une famille aisée, une grande maison, une grande ville… ça rend la vie plus simple. On a l’impression que tout est possible. On va faire du shopping sans réfléchir. Ou on fait des économies, on prend un billet d’avion, et on se retrouve à Los Angeles, où n’importe où aux Etats-Unis. Ça, c’est le côté « belle vie » des filles au pair. Bien sûr il faut ajouter à ça le quotidien avec les enfants, qui n’est pas toujours facile à gérer.

En conclusion, je dirais juste que cette année fût une formidable pause des tracas du quotidien français (à ce propos, cher RER, tu ne me manques PAS DU TOUT), et un moyen formidable de découvrir une autre culture autrement que par les films et séries d’Hollywood. Quoi que finalement, on retrouve pas mal de choses dans les films. Mais c’est tellement mieux de l’expérimenter par soi-même, de le voir, de le vivre.

Et puis parfois, j’ai l’impression de vivre dans un film ou de faire partie d’un série. Et le plus amusant, c’est quand je regarde la télé et que je me dis « j’ai vu ça !!! » ou « j’utilise ça !! » ou « je suis allée là !! ». Je vous préviens les amis, ne regardez jamais un film américain avec moi désormais, car vous risquez de ne pas pouvoir suivre 😛 Et comme ce sera en VO en plus, ce sera deux fois plus compliqué !

Voilà voilà, mon petit bilan de ma vie américaine est terminé ! A très bientôt pour le bilan de mes 10 mois (OMG!!!) 😉

Publicités

Responses

  1. J’adore ton article ! Je crois qu’en ce dimanche pluvieux j’ai trouvé mon occupation de la journée : lire tout ton blog 🙂

    ps : jme suis toujours demandé pourquoi les oeufs sont blancs ? Ils passent à la javel ou quoi ? lol

    • Merci 🙂
      Les oeufs non ils les passent pas à la javel (je croyais aussi lol), en fait apparemment ça dépend de la race de la poule.
      J’ai fait un tour sur ton blog, et j’ai vu que tu partais bientôt ! Il est très sympa ton blog, je le suivrai quand je serai rentrée en France 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :