Publié par : Camille | 8 février 2011

11-12 MOIS

Mea culpa, sorry, désolée… cet article vient bien plus tard qu’il n’aurait du, mais la fin de mon année aux US a été mouvementée, et à mon retour je n’avais pas très envie de « conclure » cette année donc c’était un peu difficile émotionnellement d’écrire ce dernier bilan. Et puis j’ai sauté celui des 11 mois parce que la fin est allée très vite et que je voulais profiter un maximum d’y être encore, donc je passais moins de temps sur l’ordi. Anyway! Le voici le voilà : mon bilan des 12 mois (tant attendu par au moins… 3 personnes xD) Je vais essayer de me remettre dans l’état d’esprit que j’avais à l’époque, parce que je compte faire un autre article sur un bilan de l’année, un autre sur les dernières semaines, et surtout un aujourd’hui, 1 mois après mon retour.

Donc flash-back, nous sommes le 17 décembre 2010, et je m’apprête à vivre mes derniers instants en tant que fille au pair après 12 mois à Nashville…

Social : Nouvelles rencontres sympathiques avec les nouvelles au pair vers le 11ème mois, mais comme j’allais partir bientôt ça n’est pas allé bien loin. J’étais décalée par rapport à toutes les autres au pair en fait, car le plus souvent les séjours se font à partir de juillet/août/septembre, donc celles qui étaient là avant avaient déjà des amies, et celles qui sont arrivées après n’avait pas trop d’intérêt à faire connaissance avec moi puisque j’allais bientôt ne plus être là. Mais heureusement, il avait Sandra, et ça va d’ailleurs être très dur de la quitter (ben oui j’ai dit flash-back hein, je ne suis pas encore partie) parce que pendant 1 an on a partagé plein de choses, que je me suis beaucoup confiée à elle, et que je ne sais pas quand je vais la revoir… Et puis il y a les au pairs que j’ai rencontré au stage de New York aussi, avec qui j’ai plus facilement sympathisé que celles de Nashville d’ailleurs, en particulier Noélie avec qui je suis partie à L.A et Vegas ! On était trop loin pour se voir, mais le peu de fois où on s’est vu on s’est bien éclatés ensemble !! Enfin bref, peu de relations « durables » mais beaucoup de rencontres quand même surtout via ma host family donc ça c’était enrichissant.

Les enfants : Qu’est-ce qu’ils ont grandis en 1 an ! C’est impressionnant de passer comme ça autant de temps avec des enfants et de vraiment les voir évoluer. Pendant mes derniers mois j’ai profité vachement plus d’eux, j’ai repris goût aux jeux ensemble, aux sorties au parc… (parce que des fois ça me gonflait un peu de devoir toujours être impliquée dans leurs jeux, je l’avoue, donc je ne prenais pas toujours de plaisir au bout d’un moment). Et puis on a beaucoup parlé de mon départ aussi, mais d’entendre des « I’m gonna miss you » ou des « I don’t want you to leave » et « I wish you could stay forever » à tout bout d’champ c’est mignon mais c’est vraiment pas facile pour moi. Même Hannah le disait, alors je vous dit pas quand les deux s’y mettaient en même temps ! Beaucoup de larmes de ma part, pas devant eux mais rien d’y penser ça me faisait pleurer. Comme un sentiment de les abandonner. Compréhensible vu l’implication que j’avais dans leurs vies, mais du coup j’avais peur qu’ils en souffrent et ça me rendait encore plus triste. Mais quand j’étais avec eux au contraire j’essayais de ne pas y penser et de profiter de chaque moment, chaque sourire, chaque câlins, chaque « I love you ». Une chose est sûre, ils resteront toujours dans mon cœur !

La nourriture : Aie aie aie, le constat de mes découvertes gustatives américaines est assez navrant quand même. Enfin pour mon poid et ma santé en tout cas ! Mais bon, comme c’était la fin, je me suis un peu laissée aller et j’ai profité de ce que j’aimais le plus et qui n’existe pas en France. La Asian sesame chicken salad de Panera Bread, les salmon & cream cheese bagels, les pbj sandwich (peanut butter & jelly), le pot roast et les pancakes de ma host, les bons hamburger de chez Wendy’s, les burritos de Taco Bell, les smoothies verts Naked… miam miam !! Et puis mine de rien j’ai pris des habitudes alimentaires assez américaines, même si j’en suis pas à manger du saumon au p’tit déj’. Bien sûr j’ai pris les kilos qui vont avec, mais ça c’était prévisible de toute manière…!

Anglais : Quel pied d’avoir parlé et entendu cette langue pendant 1 an !! Et surtout de maintenant avoir un niveau au-dessus par rapport à il y a 12 mois, et de ne plus avoir peur de faire de fautes ou de ne pas tout bien prononcer ! Le meilleur compliment que les gens pouvaient me faire, c’était de me dire quand je leur disais que j’étais française « Oh bah si tu me l’avais pas dit j’aurais pas deviné ! Tu as un très bon accent américain !! » Bon, je patouille encore un peu des fois, et sur certains mots ça doit s’entendre que je ne suis pas américaine, mais parfois je parlais mieux et avec un meilleur accent que certains immigrés de pays étrangers qui travaillaient là depuis plusieurs années, c’était drôle. Le pire dans le genre bafouillage et n’importe quoi qui sort de ma bouche, c’était quand j’engueulais les enfants. Alors là, avec l’énervement, je parlais à toute vitesse, et du coup ça sortait pas toujours dans le bon ordre. Maiiis ça allait mieux qu’au début quand même, et puis le jour où j’ai réalisé que oui, quand j’étais avec Hannah, je parlais anglais tout le temps et sans trop de soucis, ça m’a fait bizarre ! Bien sûr les problèmes de vocabulaires étaient toujours présents à la fin de mon séjour, mais à moins d’apprendre un dictionnaire par coeur ou de vivre là-bas pendant des années de toute façon on ne peut jamais connaitre TOUS les mots. Enfin de toute façon, comme je l’avais déjà dit, l’important et de connaitre le mot « thing » et de savoir pointer du doigt, à partir de là tout passe !! Et niveau compréhension mais quel bonheur de regarder la télé sans réfléchir et de comprendre tout ce qu’il s’y dit ! Ce n’était pas totalement le cas au début, mais ça l’était à la fin ! Et je ne supporte plus les sous-titres maintenant, ça me distrait plus qu’autre chose et je me retrouve à lire des traductions alors que je comprend très bien ce qu’ils disent en anglais sans passer par le français dans ma tête. C’est ça qui est génial aussi, de vraiment maîtriser la langue au point de la comprendre en tant que tel, sans passer par une traduction dans sa langue maternel au passage. Pas très pratique pour jouer les interprètes, mais idéal pour comprendre et parler plus vite.

Bilan général : La fin approche… arghhh ! Toujours en parlant comme si j’avais écrit cet article le 17 décembre, je dirais que je suis prête à rentrer, mais pas prête à partir. Envie de conclure cette expérience sans quitter la vie que j’ai construite pendant cette année et de partir loin des gens que j’aime ici. Mais en tout cas je ne regrette rien de cette année et c’était vraiment une formidable expérience !!! Des rencontres, des bons moments, des voyages… j’en ai pris plein les yeux, plein les oreilles, c’était une autre vie, et c’était génial.

Bon, dur dur de tout écrire comme si j’y étais encore donc ça doit être un peu n’importe quoi ce bilan (un coup j’utilise du passé, un coup du futur, bref), mais je m’étais promis de faire un bilan chaque mois donc il fallait que je le fasse. A suivre, donc, un bilan de l’année, un article sur mes derniers jours dans la famille et sur le territoire américain, et un autre bilan 1 mois après mon retour ! Stay tuned! De toute façon je suis inspirée et lancée, donc ça va s’enchaîner vite à mon avis 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :